Autonomie protéique des élevages de l’ouest : contribution de l’IFIP à DY+Pig, Porcs, Elevage



Il a permis d’acquérir des connaissances sur :

  • l’intérêt du traitement technologique de granulation des aliments sur la digestibilité des protéines de l’aliment,
  • l’adaptation des systèmes de distribution en engraissement grâce à une alimentation multiphase,
  • l’étude des dynamiques journalières d’utilisation des protéines chez le porc,
  • une recherche globale d’efficacité alimentaire…

En collaboration avec Etienne Labussière (chercheur à l’INRAE), Didier Gaudré, ingénieur en nutrition animale à l’IFIP, a étudié plus particulièrement

  1.  l’effet des traitements technologiques sur l’utilisation digestive des protéines. De nouvelles données validées en conditions d’élevages standards seront intégrées aux Tables nutritionnelles pour la formulation de l’aliment porcin. 
  2.  la distribution de l’alimentation multiphase en machine à soupe

A noter dans votre agenda de Septembre 2020 : une des web-Conférence de l’IFIP sera consacrée à DY+ Pig le Jeudi 17 septembre 2020 à 13h45 pour 1h15 d’interventions  (
gratuite sur inscription)  ! 

Comme chaque année au moment du Space, l’IFIP organisera 4 conférences sur des sujets d’intérêt pour la production porcine tous les débuts d’après midi mais en 2020, sous forme de 4 visioconférences à suivre gratuitement depuis son ordi …  
Au programme de la Webconférence IFIP du jeudi 17 septembre dédiée aux résultats du projet Dy+ Pig du programme SOS Protein*: 

  • Présentation du projet SOS Protein, par Stéphan Rouverand, Chef de projet au Pôle de Compétitivité, Valorial
  • Effets de la granulation sur la digestibilité de l’énergie et de l’azote chez le porc et différences selon les Matières Premières : rôle de la température de granulation – Performances des animaux et caractéristiques de carcasse,
    par Etienne Labussière, Chargé de Recherches INRAE et Didier Gaudré, ingénieur nutrition animale IFIP
  • Mise en œuvre d’une alimentation multiphase en alimentation soupe : possibilités d’adaptation des équipements actuels, contraintes techniques. Résultats d’essais sur la distribution en plusieurs phases en soupe,
    par Constance Drique, Chargée d’études et conseil en alimentation animale à la Chambre d’Agriculture de Bretagne et Didier Gaudré, IFIP
  • Dynamiques journalières : effets d’une distribution séquencée de l’aliment en cours de journée sur les métabolismes énergétique et protéique, par Etienne Labussière, INRAE

Les résultats de ce programme ne manqueront pas d’intéresser les industriels fabriquant l’aliment des élevages français … 
A suivre donc pour ne pas rater ces rendez-vous incontournables pour se tenir au courant des derniers travaux de l’IFIP utiles à la production porcine …

*Les travaux de DY+pig ont déjà été présentés : en septembre 2019 lors du Salon aux Champs de Broons (35) , en février 2020 aux Journées de la Recherche porcine à Paris puis en mai 2020 en visio-conférence organisée par Valorial…
Voir ci-contre des informations complémentaires à cliquer et télécharger, notamment les publications aux JRP 2020 !

Pour en savoir + sur les travaux réalisés pat l’institut du porc pour Dy+pig dans le cadre du programme SOS Protein : 

– En partenariat avec l’INRAE, les nutritionnistes de l’IFIP ont choisi les matières premières à qualifier sur le plan de la digestibilité de leurs nutriments, avec ou sans granulation, ainsi que les températures de traitement lors de la préparation de l’aliment avant le passage en presse. Les digestibilités sur animaux ont été mesurées par l’INRAE et l’IFIP a réalisé l’essai zootechnique à sa station expérimentale de Romillé (35). Celle-ci accueille régulièrement des essais en nutrition au sein de son élevage naisseur-engraisseur de 200 truies. Au cours de cet essai, les porcs en engraissement ont été logés dans 3 salles et les mesures ont été effectuées sur 2 bandes espacées de quelques mois. Les aliments expérimentaux provenaient de l’unité de fabrication de l’INRAE de St-Gilles (35) afin de contrôler les conditions de fabrication et de travailler avec les mêmes lots de matières premières.

– L’Institut du porc a aussi contribué à l’état des lieux des équipements de distribution présents en élevage et à l’identification de leurs limites pour une alimentation multiphase à la case. En collaboration avec les Chambres d’Agriculture de Bretagne et des Pays de Loire, des équipementiers spécialisés dans les systèmes de distribution d’aliments liquides ont participé à la collecte d’informations. Des solutions techniques rendront possible une alimentation multiphase en soupe.

– La distribution l’aliment en multiphase a été étudiée grâce à l’installation pilote de machine à soupe qui équipe depuis 2017 la station expérimentale de l’IFIP. Les besoins nutritionnels des porcs ont été définis à partir des données de consommation et de croissance des animaux en engraissement de cette station, puis en adaptant la composition des aliments expérimentaux et la conduite alimentaire en conséquence. Les résultats de 2 bandes de 80 porcs expérimentaux ont pu être analysés. 

– Enfin, l’IFIP a participé au protocole de l’étude des dynamiques journalières d’utilisation des protéines et de l’énergie chez le porc dont les expérimentations sont réalisées par l’INRAE.

S’inscrire à la conférence en ligne de restitution du projet

Publication de résultats de DY+Pig aux JRP 2020

Publication de résultats Dy+Pig aux JRP 2020

Article TechPorc de Didier Gaudré en 2019

 

Fiche synthétique de R&D bilan 2018 IFIP

Fiche synthétique de R&D bilan 2018 IFIP

Qu’est ce que le programme SOS Protein porté par les régions Bretagne et Pays de la Loire

Présentation du projet pour augmenter l’autonomie protéique des élevages de l’Ouest

Contact auprès du porteur de projet Dy+ Pig à l’IFIP : 
didier.gaudre@ifip.asso.fr (ingénieur nutritionniste à l’institut du porc)



Source link