Feux de moisson : les entrepreneurs alertent sur l’organisation des chantiers, Actualités générales



Précautions pour la moisson

– Réviser son matériel avant le chantier

– Toujours avoir son téléphone sur soi

– En cas de départ de feu, appeler au plus vite le 18

– Partir équipé d’un extincteur

Le retour des fortes chaleurs associé à des situations de sécheresse sur certaines parties du territoire ravive le spectre des feux de moisson de 2019, où plus de 12 000 hectares en France avaient été ravagés par les flammes.

Dans ce contexte, de nombreuses initiatives visant à coordonner les services de lutte contre l’incendie et les professionnels agricoles ont été mise en place. Les entrepreneurs de travaux agricoles s’inquiètent cependant de l’impact de certaines contraintes réglementaires sur l’organisation des chantiers.

« Suite aux épisodes d’incendies de 2019, les pouvoirs publics ont revu leurs dispositifs de préventions avec notamment des arrêtés préfectoraux réglementant l’usage de certains matériels dans le cadre de la prévention des incendies de forêt, fait savoir la Fédération nationale des entrepreneurs des territoires (FNEDT) dans un communiqué. Cela implique des interdictions partielles ou totales des chantiers sur des zones géographiques identifiées ainsi que des plages horaires révisées quotidiennement par les services de l’Etat ».

Adaptation des horaires

La FNEDT considère que ces mesures sont « compréhensibles au regard des risques » mais « pas sans conséquences sur l’organisation des chantiers ».

La fédération des entrepreneurs demande donc aux autorités à ce que « les chantiers pénalisés par l’interdiction ou la limitation de travailler soient pris en compte dans la demande de dérogation à la durée du travail ; avec notamment une extension à 72 heures du temps de travail la semaine concernée par l’arrêté ».

Dans la même logique, la FNEDT appelle également les organismes collecteurs à « adapter les horaires de leurs silos en conséquence mais aussi à sensibiliser les conseillers agricoles dans leurs préconisations de récolte selon les taux de protéines, d’humidité et de poids spécifique ».



Source link