La production de pommes pénalisée par l’alternance, Fruits & Légumes



-19% : c’est l’estimation, en date du 1er août, de la chute de production de la variété Golden en 2020, selon une note de conjoncture d’Agreste, la statistique agricole. Sensible à l’alternance, la variété est pénalisée dans plusieurs bassins de production, dont la région Sud, l’Aquitaine, le Limousin, la Vallée du Rhône et le Centre-Val-de-Loire. La Golden, qui représente près du quart de la production nationale (24,6%), pèse ainsi sur les prévisions de récolte 2020. Celle-ci s’établirait à 1,37 M t, en retrait de 9% par rapport à 2019 et à la moyenne des récoltes enregistrées sur la période 2015-2019. La nouaison déficitaire explique pour une autre part le recul de la production. Celle-ci dépendra cependant pour partie des calibres des fruits à la récolte.

Selon la World apple and pear association (WAPA), au 1er juillet 2020, les stocks européens de pommes sont inférieurs de 40 % à ceux de 2019 à la même époque, conséquence de la chute de la production. La récolte de la Pologne, premier producteur européen, reculerait de 44 % sur un an, suite à un gel printanier. Au 1er juillet 2020, au contraire de la tendance européenne, les stocks de pommes françaises sont le double de ceux de 2019, à l’approche de la nouvelle campagne.

La production de pommes couvre 37.400 ha en France, 3ème pays producteur européen derrière la Pologne et l’Italie. En 2019, la balance commerciale faisait ressortir un excédent de 213.132 t. Le chiffre d’affaires national de la pomme, relatif à la campagne de commercialisation 2019-2020 (de septembre 2019 à mai 2020) a progressé de 3 % sur un an, se situant 8 % au-dessus de la moyenne sur 5 ans.



Source link